Quel sport pour mon enfant autiste ou avec TDAH
Sport adapté

Quel sport pour mon enfant autiste ou avec TDAH ?

vélo enfant

Si vous êtes parent d’un enfant autiste ou avec TDAH et que vous lisez ces lignes alors vous devez sans doute comprendre pourquoi j’ai jugé important d’écrire cet article. Le dilemme est là ! Quel sport pour mon enfant autiste ou avec TDAH ?

Le sport est une activité que devrait pratiquer tous les enfants, nous n’allons pas énumérer ici tous les bienfaits mais cela semble, d’après les experts, être très important. Je le pense moi-même !

Sauf que… C’est compliqué, pour un enfant autiste de lui faire pratiquer un sport alors qu’il a des difficultés pour comprendre les consignes, ne voit pas d’intérêt à courir autour d’un stade ou après un ballon…Et oui, l’enfant autiste ne pense pas comme nous. Si vous lui dites, il pleut des cordes, il va regarder où sont les cordes… Ce n’est pas qu’il a un problème votre enfant, c’est simplement qu’il fonctionne différemment.

Quant à l’enfant avec TDAH (Trouble de l’Attention avec Hyperactivité), la patience n’est pas son fort et attendre son tour, ce n’est pas possible.

En gros, c’est une difficulté supplémentaire pour l’enfant, mais aussi pour nous les parents, car il faut lui trouver un sport qui lui correspond, mais également un club adapté à sa particularité.

L’enfant à besoins spécifiques et le sport

Comme tous les enfants, le sport est important pour l’enfant à besoins spécifiques. Mais peut être encore plus que les autres parce que cela va l’aider à se dépasser, à ressentir du bien-être, à développer chez lui des compétences et à découvrir des sensations nouvelles.

De plus, les troubles de motricité, dont il est parfois porteur, peuvent être un frein et peuvent laisser penser qu’il n’en est pas capable. Au contraire, il faut lui apprendre à sortir de sa zone de confort.

Certes, il ne faut pas le forcer mais il est intéressant de lui proposer de nouvelles découvertes. Il peut parfois se révéler et comprendre qu’il peut réussir dans certains domaines.

Choisir le sport avec lui

  • Les sport collectifs (football, basketball, rugby …) ;
  • les sports individuels (escalade, équitation, natation, athlétisme…) ;
  • les sports de combat (judo, capoiera, escrime…).

Certains sports demandent des capacités particulières et il ne faut surtout pas forcer l’enfant à pratiquer une activité physique dans lequel il lui serait impossible de s’adapter.

On aurait tendance à se dire « s’il a des problèmes d’interactions sociales, je vais l’inscrire au foot ! » – C’est une erreur, cela ne l’aidera pas , bien au contraire, vous le mettrez encore plus face à ses difficultés et amplifierait son échec.

Cela doit être son moment à lui, il doit éprouver du plaisir. Il faut donc bien l’observer et lui proposer des sports adaptés à ses compétences et non pas à ses difficultés.

Les sports collectifs 

sport-autisme

Les sport collectifs sont souvent compliqués pour les enfants autistes ou avec TDAH :

  • Est-ce qu’il est sensible au bruit ?
  • Est-ce qu’il est angoissé dès qu’il y a du monde ?
  • Sait-il interagir avec les autres ?
  • Est-il capable de suivre des consignes ? de suivre des règles ?

Si c’est non, il lui faut un sport individuel. Vous pouvez essayer le multi-sport qui vous donnera déjà une bonne indication sur sa capacité à pratiquer un sport collectif.

Les sports individuels

sport-individuel-paddle-autisme

La plupart des sports individuels sont idéals pour l’enfant autiste ou avec TDAH car cela lui permettra de se focaliser sur l’activité, et sa relation avec l’intervenant sportif sera privilégiée. Ci-dessous ceux qui sont particulièrement bien adaptés :

  • l’athlétisme (développe son endurance et sa motricité) ;
  • l’équitation ou équithérapie (apporte un apaisement, un bien-être à l’enfant, développe son sens de la responsabilité en s’occupant d’un autre être vivant, permet une relation privilégiée avec l’animal) ;
  • l’escalade (développe sa motricité, l’aide à mieux appréhender son corps, améliore sa concentration). L’escalade est très adaptée également aux enfants qui adorent escalader, grimper ou se mettent souvent en danger, il apprendra vite qu’il faut être attentif pour réussir son ascension ;
  • la natation en cours particulier (apporte une multitude de bienfaits à l’enfant car l’aide à recentrer les mouvements de son corps). La natation en milieu ordinaire est plus apparentée à un sport collectif du fait de la présence des autres élèves et que le suivi du moniteur n’est pas individuel ;
  • les arts du cirque (trampoline, jonglage…) ;
  • la gymnastique ;
  • le surf (La pratique du surf est bénéfique pour les enfants autistes et très adaptée car l’enfant évolue dans un environnement libre, accompagné d’un moniteur évidemment) ;
  • le Stand-up Paddle ;
  • le canoé-kayak.

Bien évidemment, chaque enfant est différent et certains auront la capacité à pratiquer un de ces sports et d’autres non. Il est donc important de bien identifier la pratique idéale.

https://www.surf-prevention.com/fiche-faire-surfer-un-enfant-autiste-113-10.php

Les sports de combat

Ils peuvent être intéressants pour les enfants avec TDAH qui peuvent les aider à se canaliser mais là encore, tout dépend de l’enfant. Si sa concentration est ingérable, il vaut mieux ne pas le mettre en situation d’échec.

Bien préparer son enfant

Avant de commencer les premières séances, il faudra préparer votre enfant afin de limiter ses angoisses :

  • discutez avec le moniteur/éducateur et lui expliquer les difficultés de l’enfant ;
  • faire visiter le club à votre enfant ;
  • demandez à faire quelques séances d’essais avant de souscrire à un abonnement à l’année ;
  • accompagnez l’enfant au début pour un démarrage en douceur jusqu’à ce qu’il se sente à l’aise avec la pratique sportive mais aussi avec l’entraîneur.

Je vous invite à télécharger ce petit fascicule créé par autisme.github.io à transmettre au club sportif accueillant votre enfant afin d’améliorer l’accueil d’un enfant porteur de  handicap -> depliants-pour-une-societe-inclusive

Les bonnes adresses où pratiquer

Il faut d’abord chercher le lieu, voir si c’est adapté, privilégier les petits clubs associatifs de sa ville, faire plusieurs visites… Je vous renvoie vers la page des bonnes adresses ! Sport adapté, où pratiquer ?

👉Et votre enfant ? Pratique-t-il un sport ? Avez-vous rencontrer des difficultés ?

Laissez-moi un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.