natation enfant autiste
Sport adapté et loisirs

La natation, une activité parfaite pour les enfants autistes

Heureux comme un autiste dans l’eau… Le milieu aquatique est en général très apprécié par les enfants autistes. L’eau attire nos bambins parce qu’elle les rassure en les enveloppant dans un cocon rassurant. À la fois éducative et thérapeutique, la natation est donc une activité tout indiquée pour les enfants autistes. Cependant, à la différence des autres enfants, il ne s’agit pas pour eux nt d’apprendre seulement à nager : ils vont aussi apprivoiser un univers particulier et découvrir un nouveau monde.

Les bienfaits de l’eau

Dans une grande majorité, les enfants autistes adorent l’eau. Vous avez peut-être déjà surpris votre loulou faire des bulles dans son bain, mettre l’eau dans sa bouche et la recracher ou même mettre la tête sous l’eau… L’eau l’attire parce qu’elle le rassure, elle lui offre détente et plaisir. Dans l’eau, votre petit poisson se sent libre, apaisé, calme.
L’intérêt du milieu aquatique est qu’il offre un univers apprécié par ces enfants à la sensorialité hyper développéeEn effet, l’eau va mobiliser ses cinq sens :

  • le toucher, car il est enveloppé par le liquide comme dans un cocon sécurisant ;
  • le goût lorsqu’il prend l’eau dans sa bouche ;
  • l’odorat avec l’odeur particulière de l’eau de piscine ou du bain, par exemple ;
  • la vue avec les vagues, les ondes, la transparence ;
  • l’ouïe avec les clapotis, les écoulements, les cascades.

Une séance de natation adaptée permet aussi de travailler sur la motricité de votre petit dauphin. Comme tout enfant, il va apprendre à bouger et à se propulser dans l’eau. Avant tout, il va avoir une nouvelle conscience de son corps. Ensuite, il va découvrir un monde nouveau dans lequel il va se mouvoir différemment. Il va également expérimenter de nouvelles sensations corporelles qui vont le conduire à développer ses capacités d’adaptation.
Enfin, la natation favorise l’estime de soi et les interactions sociales. Au cours de la séance, votre Flipper va apprendre à gérer ses émotions, à persévérer et à se confronter à des règles.

🐠 Et si mon enfant n'aime pas l'eau ?

Certains enfants ont une vraie phobie de l’eau. Avant de l’emmener à la piscine, vous pouvez essayer de lui faire apprivoiser cet élément à la maison : en soufflant l’eau du bain, en passant de l’eau sur le visage dans la douche… L’essentiel est de lui laisser le temps d’apprivoiser cet univers, en douceur, à son rythme, surtout sans jamais le forcer.

Apprendre la natation aux enfants autistes : un défi et une nécessité​

Si pour tous les enfants, apprendre à nager très tôt est primordial, ça l’est d’autant plus pour nos dauphins. Les risques de noyade sont en effet 160 fois plus importants que pour les autres enfants. Mais l’apprentissage de la natation leur permet aussi de travailler sur le respect des consignes et sur la concentration. En effet, avant d’entrer dans l’eau, il faut respecter des étapes : se déshabiller, passer un maillot de bain, ranger ses affaires dans un casier, aller aux toilettes, prendre une douche…
De manière générale, le sport est un bienfait connu et il l’est particulièrement pour ces enfants : renforcement du tonus musculaire, amélioration de la coordination et de la motricité. Pour la natation comme pour les autres sports, il est nécessaire d’avoir des professionnels sensibilisés aux particularités de notre Flipper, afin de proposer des méthodes d’apprentissage adaptées.
Des associations comme Ikigaï proposent des formations spécialisées aux maîtres-nageurs sauveteurs. Certains donnent des cours particuliers sous forme de séances individuelles qui sécurisent les enfants. Ils peuvent ainsi rechercher, dans des centres aquatiques (publics ou privés), les conditions idéales pour accueillir vos dauphins : température de l’eau, acoustique, affluence… Les activités sont entrecoupées de rituels indispensables afin de mettre en confiance les petits baigneurs.

Allez, on plonge ?​

Vous êtes convaincu(e) d’emmener votre loulou à la piscine ? Sachez que votre dauphin ne va pas apprendre à nager tout de suite. Progressivement, il va d’abord franchir plusieurs étapes. D’abord, l’immersion du visage dans l’eau et le passage sous un obstacle, puis il va pratiquer la respiration aquatique. Vient ensuite le moment d’apprendre à flotter, sur le ventre et sur le dos, à s’allonger et à se redresser dans l’eau… Regardez-le faire l’étoile de mer !
Puis il va commencer à se déplacer, en poussant contre le mur et en battant des jambes : c’est la première brasse vers la nage en tant que telle. Enfin, il ira dans l’eau plus profonde du grand bassin et plongera peut-être pour aller chercher quelque chose au fond de l’eau. Il saura alors utiliser les brassards, les frites, les bouées pour se maintenir à la surface.
L’idéal est de l’inscrire à des séances de sport adapté. Vous trouverez des adresses de centres aquatiques ou de piscines proposant de la natation pour enfants autistes sur le site de la Fédération Française de sport adapté (FFSA) ou auprès de votre mairie.
En Bretagne, le Cercle d’éducation physique de Lorient organise des séances d’handinatation. Vous pouvez également contacter Handyspoir, un maître-nageur spécialisé dans l’autisme, pour des cours particuliers dans le Morbihan.

L’eau est un terrain de jeu idéal pour les enfants autistes. Elle va leur permettre de découvrir leur propre corps, mais aussi l’autre, tout en cultivant le plaisir et la sensorialité. La natation est une source de bienfaits incomparables pour nos petits génies.

Article rédigé par Catherine Mbota, rédactrice web.

Laissez-moi un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.