Instruction en famille et autisme : ce que vous devez savoir

Pour un enfant ayant un TSA, la question des apprentissages scolaires est d’une importance capitale. Que cela fasse plusieurs années ou qu’il vienne juste d’être diagnostiqué, c’est une problématique majeure à laquelle il est difficile de répondre. L’une des solutions envisageables pour ces apprentissages est l’instruction en famille. Vous pouvez être amené à vous tourner vers l’IEF avec votre enfant autiste par défaut ou au contraire par conviction. Dans tous les cas, même s’il n’est pas toujours facile d’allier instruction en famille et autisme, les bienfaits de cette solution sont réels. Découvrez tout ce que vous devez savoir avant de vous lancer.

Enfant autiste : pourquoi faire l’école à la maison ?

Les familles ayant un enfant différent se posent toutes la même question : que dois-je faire au quotidien ? Le garder à la maison, le placer en institution, ou trouver une solution intermédiaire ? Au-delà des choix personnels de chaque famille, la réalité est parfois dure. Les moyens manquent terriblement dans notre pays et il n’est pas facile de trouver une place dans un établissement spécialisé. Et pour ceux qui ont la chance d’avoir une place rapidement pour leur enfant, encore faut-il que les conditions d’accueil soient convenables.

En matière d’institution, plusieurs solutions existent : L’IME (Institut Médico-Educatif), l’IMP (Institut Médico-Pédagogique) ou l’IMPro (Institut Médico-Professionnel) pour les enfants de 14 à 20 ans. Après un parcours médical laborieux pour arriver au diagnostic, et une très lourde partie administrative, beaucoup de familles se voient refuser l’accès à un établissement éducatif, faute de place vacante.

Concernant les familles qui préfèrent une vraie inclusion pour leurs enfants, il existe les dispositifs ULIS (Unités Localisées pour l’Inclusion Scolaire) ou la possibilité d’avoir une aide de vie scolaire, à temps plein avec l’enfant autiste, dans une école classique. Mais là encore, il n’y a pas de dispositifs ULIS partout et les places sont limitées. Pour l’entrée en école classique, il n’est pas rare qu’il n’y ait pas d’AVS disponible dans le secteur, ou simplement que l’école refuse l’inscription de l’enfant.
Une fois toutes ces solutions épuisées, il ne reste qu’une possibilité : faire cohabiter l’instruction en famille et l’autisme. Cette option, prise par défaut lorsqu’aucune place n’est trouvée pour l’enfant, reste un réel choix pour certaines familles.

Quels sont les bienfaits de l’IEF pour un enfant TSA ?

L’instruction en famille est particulièrement avantageuse en matière d’apprentissage pour un enfant présentant un ou des troubles du spectre autistique. Vous pouvez choisir de suivre un programme formel, avec les mêmes manuels scolaires que ceux utilisés dans les écoles. Vous pouvez aussi, après acceptation de votre dossier, bénéficier du Cned réglementé, qui n’est autre que l’intégralité du programme scolaire de l’Éducation nationale, mais à domicile plutôt qu’à l’école. Vous avez également la possibilité de choisir de faire de l’informel ou de vous appuyer sur une pédagogie telle que Montessori, Mason, Freinet…

C’est justement dans cette diversité des possibilités que réside tout l’intérêt de faire l’école à la maison. Tous les enfants sont différents et il existe une multitude de manières d’apprendre. L’école demande à tous les enfants d’entrer dans le même moule, et d’arriver aux mêmes résultats via les mêmes méthodes. Nombre d’enfants ne se retrouvent pas dans ces pratiques et sont las des apprentissages, voire en échec scolaire. C’est pourquoi proposer des méthodes différentes à des enfants aux besoins spécifiques est une excellente idée. En tant que parent, c’est vous qui connaissez le mieux votre enfant : ses goûts, ses capacités, ses particularités. En pratiquant l’instruction en famille, vous allez pouvoir vous adapter parfaitement. Nombre de parents estiment que cette solution est la seule qui permet à l’enfant d’atteindre son plein potentiel.

Instruction en famille et autisme font également bon ménage pour le moral de votre enfant. Ne pas aller à l’école évite des situations douloureuses pour un certain nombre de jeunes autistes. Les enseignants sont souvent mal formés dans les écoles traditionnelles, ce qui peut amener à des contextes de souffrance pour l’élève en situation de handicap. Beaucoup d’enfants TSA subissent également des moqueries de la part de leurs camarades, ou bien sont victimes de solitude, d’incompréhension et de rejet.

Comment allier instruction en famille et autisme ?

Les parents faisant le choix d’instruire eux-mêmes leur enfant présentant un trouble du spectre de l’autisme doivent garder en tête que cette solution n’est pas la plus simple au quotidien, et qu’elle a des répercussions sur l’ensemble de la famille. La décision doit être prise en toute connaissance de cause et expliquée à la fratrie s’il y a lieu. Votre couple doit être solide, il est difficile de gérer un enfant aux besoins spécifiques toute la journée si l’on est seul et qu’on ne se sent pas soutenu par qui que ce soit.

Si vous souhaitez que votre enfant bénéficie des avantages de rester à la maison, mais que vous ne voyez pas comment faire sur le plan des apprentissages, vous pouvez opter pour le Cned réglementé.
Si vous faites le choix de l’IEF avec des apprentissages plus informels et adaptés à votre enfant, choisissez toujours des thèmes qui plaisent à votre petit. Votre enfant a des capacités, il faut simplement tenir compte de l’ensemble de ses particularités et adopter un environnement de travail adapté. Il est ainsi recommandé de réaliser les apprentissages dans un espace le plus neutre possible, clair et stable. Il faut à tout prix éviter les perturbations visuelles ou auditives lors des séances de travail formel.

Enfin, il est évident que pratiquer ce type d’instruction demande un effort financier : un ou les deux parents doivent se rendre disponibles et donc réduire leur temps de travail voire quitter définitivement leur emploi. Il peut également être utile et bénéfique de vous former au handicap de l’enfant, mais là encore cela a un coût non négligeable.

L’instruction en famille peut être une vraie solution pour votre enfant TSA. Si vous vous voyez refuser l’accès à tous les établissements spécialisés ou la présence d’une AVS en classe, gardez en tête qu’il reste l’école à domicile et que c’est une possibilité pour votre enfant de réaliser ses apprentissages dans de bonnes conditions. Et si vous n’avez simplement jamais envisagé les choses autrement qu’à domicile et en famille, alors l’IEF vous parle déjà. Dans tous les cas, pratiquer l’instruction à la maison avec un enfant autiste demande beaucoup d’organisation, et il est indispensable de ne pas s’oublier soi-même !

Et vous, avez-vous déjà envisagé cette option ?

Article rédigé par Aurélie Barbier, rédactrice web SEO.

Laissez-moi un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s